Espace membre - Se connecter


LETTRE D'INFORMATION
Recevez les nouveautés du site directement dans votre boite mail.
email



2016-2017

L’interact de Montceau et 6 Clubs rotary de la région, associés pour financer la construction d’une école à Yako au Burkina Faso. La première rentrée se fait en Octobre 2016.

ROTARY INTERNATIONAL Comité inter pays France –LIBAN

Section France

Chers Amis

J’ai séjourné au Liban du 7 au 14 octobre. Ce voyage m’a permis entre autre de rencontrer les responsables de CARITAS LIBAN à qui nous remettons 4 cliniques mobiles pour la montagne libanaise. Elles viennent en remplacement de deux véhicules usagés et permettent de compléter la flotte existante (13). Ces cliniques réalisent environ 650.000 visites par an. Une clinique mobile est un fourgon équipé qui visite les malades et les personnes ne pouvant se déplacer dans la montagne libanaise. Chaque clinique comprend, un chauffeur, un médecin et une infirmière. Ce sont quatre cliniques mobiles qui ont été offertes à Caritas Liban dans le cadre d’un Global Grant pour un montant de 138.000$. Ce projet a été initié par les deux CIP Belgique Luxembourg Liban et France Liban, des clubs libanais, belges et français (19), des districts dont 4 français. Votre club a participé ce dont je tiens à vous remercier.

Ci-dessus un modèle de clinique actuellement en service. En compagnie d’amis libanais, nous entourons le Père Paul KARAM Président de CARITAS Liban.

Amitiés

Jean-Paul

Montceau-les-Mines - échange franco-américain (Grace, jeune Américaine, parrainée par le Rotary-club) Grace Braswell est venue étudier pendant un an au lycée Parriat

Le 20/09/2016 à 05:00  Edition Abonné

Grace Braswell, au centre de la photo, avec à ses côtés Véronique Kieny, qui l’a accueillie, et Bertrand de Sars, président du Rotary club montcellien. Photo Mathias CHAIDAT

Jeudi soir, les membres du Rotary-club montcellien ont organisé une réception en l’honneur de Grace Braswell, une jeune Américaine de 16 ans originaire du Tennessee. La jeune fille va passer une année d’études au lycée Parriat, en 1re S, dans le cadre des échanges d’étudiants initiés par le Rotary international. Pour l’occasion, Grace était accompagnée par Véronique Kieny qui, avec Gilles, son mari, l’ont accueillie à leur domicile à Blanzy, pour une durée de trois mois, avant d’être hébergée ensuite par deux autres familles de membres du Rotary.

La langue française à adopter

Intimidée par le chaleureux accueil qui lui a été réservé, Grace – qui a encore d’énormes difficultés à s’exprimer en français – s’est présentée et a livré ses premières impressions sur le début de son séjour à Montceau, où elle est arrivée début septembre. « Je suis très heureuse de découvrir la France et je me sens comme chez moi dans la famille Kieny, qui me fait découvrir de bons petits plats. Je me régale de fromages et de pâtisseries qui sont une découverte pour moi. Véronique et Gilles m’ont également fait découvrir beaucoup d’activités sportives et culturelles très intéressantes auxquelles je vais participer avec beaucoup de plaisir. En revanche, j’éprouve de grandes difficultés pour m’adapter au lycée car je ne pratique pas assez le français, ce qui me pénalise dans beaucoup de matières. Mais je me suis fait des amis qui maîtrisent l’anglais et m’apportent leur aide. Grâce à cela, j’arriverai à suivre. »

Un échange bénéfique

Véronique Kieny, maman de Sarah qui est partie étudier également pendant un an aux États-Unis, dans le cadre des échanges du Rotary, en a profité pour donner de ses nouvelles : « Sarah est très bien arrivée et elle s’est vite intégrée à sa nouvelle vie. Dans sa famille d’accueil, elle a la chance de bien parler l’anglais, c’est beaucoup plus facile pour elle que pour Grace. Sarah va bientôt faire un voyage au Canada et elle a rencontré et tissé des liens amicaux avec d’autres étudiants étrangers venus aux États-Unis, comme elle, pour un an. Elle nous donne régulièrement de ses nouvelles, ce qui est rassurant »

 Grace Braswell Je suis très heureuse de découvrir la France et je me sens comme chez moi dans la famille Kieny. Mathias Chaidat (CLP)

Sarah aux Etats-Unis et Grace en France…

l’échange Studex a bien démarré

Arrivée la semaine dernière en France, la jeune Grace Braswell est la première étudiante accueillie par le Rotary sur Montceau.

Logée à Blanzy, la jeune fille a officiellement rencontré les représentants du Rotary qui vont la prendre en charge pendant l’année à venir. A l’occasion d’un repas, Grace Braswell a fait connaissance du responsable des échanges Studex, Paul Guillemet et sa compagne chez qui elle sera logée en fin d’année scolaire, de Sylvie Texeira sa référente, du président du club montcellien Bertrand de Sars, et de la famille Michel qui l’accueillera après les vacances de Noël.

Grace a été intégrée au lycée Parriat en classe de 1ère S, et logera jusqu’en janvier chez les Kieny dont la fille Sarah est partie aux Etats-Unis la semaine dernière. Cette dernière a été accueillie avec beaucoup de sympathie dans la ville de Montpelier, capitale du Vermont (en haut des Etats-Unis tout près de la frontière canadienne), où elle suivra elle aussi une scolarité équivalente à une année de première.

Et que ce soit aux Etats-Unis ou en France, les jeunes filles sont en immersion complète dans les familles. Toutes deux rencontrent les mêmes difficultés de compréhension de la langue, mais elles se déclarent ravies de l’expérience et totalement émerveillées tant les différences et les découvertes s’enchaînent. Le rayon fromages du supermarché et les pâtisseries françaises laissent Grace sans vois, tandis que Sarah découvre avec fascination les immensités américaines et le report des jours de classe non travaillés pour cause de tempête de neige à la fin de l’année scolaire.

Les deux jeunes filles sont les premières à bénéficier de cet échange incroyablement riche qui va leur permettre de découvrir la culture du pays et la vie quotidienne des jeunes de leur âge. Une belle expérience ouverte à tous les jeunes, puisque le Rotary la propose également aux non-membres du club.

le JSL Montceau-les-Mines - scolaire Sarah Kieny s’apprête à partir étudier aux Etats-Unis

Lundi, Sarah Kieny partira étudier pendant un an en Amérique. Elle sera en classe de première dans un lycée du Vermont.

Vu 240 fois Le 20/08/2016 à 05:00 mis à jour à 21:40  Réagir

C’est notamment grâce au Rotary club montcellien que Sarah pourra partir vivre son rêve américain. Photo Mathias CHAIDAT C’est notamment grâce au Rotary club montcellien que Sarah pourra partir vivre son rêve américain. Photo Mathias CHAIDAT

Sarah Kieny, jeune lycéenne de 15 ans, fait ses études au lycée Parriat, et réalisera son rêve américain grâce au Rotary international. Le Rotary club montcellien l’aide aussi à partir dans le cadre de l’organisation d’échanges internationaux d’élèves.

« Cette expérience me tient à cœur depuis longtemps »

Avant de prendre, lundi, le départ pour la ville américaine de Montpelier, située dans le Vermont, Sarah a été reçue, jeudi soir, dans les locaux du Rotary club montcellien où elle a reçu une enveloppe contenant l’aide financière qui va lui permettre de passer un an à étudier dans un lycée américain en classe de 1re , en étant hébergée à tour de rôle dans trois familles américaines.

Radieuse, Sarah, en adressant ses remerciements, a exprimé sa joie et sa reconnaissance. « Le soutien apporté, qu’il soit financier ou administratif, me permet de réaliser mon rêve, qui est de découvrir l’Amérique, la façon de vivre des habitants et leur système scolaire. Il permet aux élèves de choisir leurs cours, et je pourrais perfectionner mon anglais, ma langue préférée. Cette expérience me tient à cœur depuis longtemps. »

Un programme d’échanges international

Elle a également confié avoir déjà pris des contacts avec d’autres jeunes bénéficiant de ce programme d’échanges internationaux et qui vont vivre une année ensemble dans le même district du Rotary américain. Elle a hâte de les rencontrer le 9 septembre.

À son tour, dans le cadre de ces échanges d’élèves de tous pays, initié par le Rotary international, le club montcellien accueillera, le 30 août, une jeune lycéenne américaine qui fera également un séjour d’une année d’études au lycée Parriat. Elle sera prise en charge par trois familles montcelliennes, dont celle de Sarah. Cette jeune Américaine découvrira la France et l’Europe au cours de différents voyages pris en charge par le district Bourgogne Franche-Comté du Rotary.

Mathias Chaidat (CLP)

Une Blanzynoise aux Etats-Unis pour un an grâce au Rotary

Sarah Kieny quittera la France lundi prochain pour rejoindre les USA grâce au système d’échange STUDEX.

C’est avec beaucoup d’enthousiasme que la jeune lycéenne blanzynoise de 15 ans a été reçue par le club local du Rotary afin d’annoncer son tout prochain départ. Sarah Kieny, élève en seconde au lycée Parriat, a en effet bénéficié de l’échange d’une année proposé par le Rotary International. Cet échange permet à un jeune de 15 à 18 ans de vivre pendant un an en immersion totale dans un autre pays.

« Je pars lundi matin pour rejoindre la ville de Montpelier dans le Vermont (tout en haut des Etats-Unis, près de la frontière canadienne et de Montréal), a expliqué Sarah aux membres du club. Je serai scolarisée au lycée local dans une classe équivalente à la première, dans laquelle je choisirai mes cours. Je suis vraiment impatiente de partir et de découvrir ma nouvelle famille avec qui j’échange par mail depuis plusieurs semaines déjà ». En plus de la découverte de la vie locale, la jeune blanzynoise se verra proposer plusieurs sorties et rencontres avec les autres jeunes du programme domicilié dans le même district. « Je suis déjà en contact avec une Chilienne et je découvrirai les autres le 9 septembre à l’occasion d’un week-end de présentation. Nous aurons aussi des sorties de ski, des animations pour Haloween, Chrismas, une visite de New York… ».

Le club a tenu à remettre plusieurs fanions à Sarah afin qu’elle les remette aux clubs américains qu’elle côtoiera, et à la féliciter pour ce « premier essai d’échange ». C’est la première fois qu’un tel échange aura lieu à Montceau : en effet, pour que Sarah puisse partir, le club local doit accueillir un autre jeune pendant la même durée. Il s’est donc engagé dès l’an dernier à prendre en charge un ou une lycéenne. « Ce n’est pas un échange de famille à famille, explique le responsable du club. On peut envoyer une jeune fille de 16 ans au Mexique et accueillir en échange un garçon de 17 ans venant de Corée ».

Cette année, les continents vont cependant se croiser puisque ce sera une jeune américaine, Grace Braswell, qui atterrira mardi 23 août en France pour rejoindre la famille Kieny qui la prendra en charge pendant 4 mois. Deux autres familles prendront ensuite le relais afin que la jeune fille découvre différentes facettes de la vie française. Grace intégrera le lycée Parriat en classe de 1ère S.

Nous aurons l’occasion de vous la présenter dans un prochain article. Gageons que les Montcelliens lui réserverons le meilleur accueil !

Le cœur ça se jardine et ça se cultive

La chaleur humaine fait pousser des légumes

Un oasis, vous en avez l’image en tête ; un verre de bon vin ou un délicieux gâteau, vous en avez le goût dans la bouche, le soleil vous en avez la chaleur en souvenir sur la peau… Fermez les yeux…ces sensations mélangez les et ouvrez les yeux, vous êtes dans les jardins du cœur au Magny.

Ici on travaille d’arrachepied à disputer à la terre les fruits et les légumes qui vont alimenter les 5 centres des restos du cœur.

Les jardins du cœur dirigés par Jean Jacques Blazejewski sont une entreprise d’insertion qui comprend 14 salariés en CDDI.

Ces travailleurs (et ils en sont des vrais de vrai nous les avons vu « bosser » pliés en deux au-dessus de la terre pour désherber à la main), peuvent passer 2 ans en contrat aux Jardins du Cœur. Ensuite c’est l’insertion sur un emploi (52% de réussite) ou la prise en compte par un autre dispositif.

Les jardins du cœur occupent la place des anciennes maisons du quartier, et en quelque sorte ils rendent hommage aux mineurs et à leurs familles qui ont habité ici et trimé pour tirer de leurs jardins leur pain quotidien…

Jean Jacques reçoit ce matin du vendredi 20 juin 2016 des donateurs qui ont offert 5 poules pour le nouveau poulailler du cœur… C’est un cadeau pour l’avenir… donc pour que l’amitié dure…

Une bande d’amis et d’amies ont un jour décidé de se cotiser pour faire un don aux jardins du cœur. Vous voyez que le cœur ça se cultive. Hubert Marceau… retraité qui s’active et adore les bêtes à plumes, il en a plein chez lui… a guidé le choix des amis généreux vers les gallinacées.

Ces dernières sont 5 de couleurs différentes, jeunes et commencent seulement à pondre. Elles disposent d’un superbe poulailler créé et réalisé par les salariés en période d’hiver.

Leur savoir-faire en matière de plessis et d’ornementation est resplendissant, bravo les artistes…

Et tout le monde visitent consciencieusement les 8 500 m2 du potager, du verger, des serres (1200 m2). Cet ensemble a produit 11 tonnes de légumes l’an passé. Vu le temps ce sera peut-être moins cette année. Dans une des deux serres, alimentés au goutte à goutte, 800 pieds de tomates. A 10h00 il fait 35° et cela monte à plus de 40° dans la journée.

Jean Jacques pourrait installer un sauna dans une serre, il gagnerait de l’argent… en tout cas les tomates ne se plaignent pas

Les jardins du cœur ont des donateurs et un partenaire de poids : le Rotary club. Les salariés ont recreusé un ancien puit qui avait été remblayé avec des tuiles et des briques des maisons écroulées. C’est un travail de bagnard qui a été réalisé par les salariés eux-mêmes.

Ensuite le Rotary a sorti sa baguette magique… Il a équipé le puit, installé deux réseaux enterrés, le système de pompage, une citerne de 25 000 litres, équipé les serres du goute à goute, etc… Impressionnant.

JPEG

Mais le Rotary c’est aussi un homme, un partenaire de cœur : René Richard qui n’épargne ni son temps, ni sa peine, ni son aide. Il laboure, livre le fumier, va chercher le paillage à Torcy chez Creusot Montceau Recyclage, soude les installations d’eau, etc…

Les salariés ne sont pas en reste ils se sont installé un jardin d’agrément avec un bassin étanché à la glaise et utilisant un circuit fermé d’eau.

Le bonheur quoi…

Pour remercier les donateurs on sort de la Quiche pizzatée ou de la pizza quichée, enfin une alliance délicieuse, vraiment, de la brioche et l’on trinque ensemble…

Ce sont des instants de partage et de convivialité comme on aime en vivre et surtout si importants dans nos temps d’individualisme et de galères.

http://montceau-news.com/montceau_et_sa_region/324354-le-coeur-ca-se-jardine-et-ca-se-cultive.html

Gilles Desnoix




Crédits : www.site-rotary.fr : création site Internet Rotary Club © 2017